Les risques de l’achat direct

mini01
L’acquéreur qui désire acheter un bien immobilier sans passer par l’intermédiaire d’un professionnel s’expose, tout comme le vendeur, à de nombreux risques :

  • Le vendeur d’un bien a toujours tendance à le surévaluer. Le plus gros risque pour l’acquéreur qui ne bénéficie pas des conseils d’un agent immobilier est d’acheter un bien à un prix supérieur à sa valeur réelle.

  • Les diagnostics obligatoires ne sont pas fournis lors de la première visite. Ceci expose l’acquéreur au risque de découvrir plus tard des résultats différents de ceux présentés par le vendeur ce jour-là.

  • Les délais de signature du compromis de vente offrent au vendeur la possibilité de poursuivre les visites et donc de vendre plus cher à un autre acquéreur.

  • Les vices cachés peuvent être sous-évalués, voire dissimulés à l’acquéreur.

  • Les obligations juridiques, fiscales et d’urbanisme ne sont pas présentées à l’acquéreur lors de la visite.

  • Le notaire ne se déplace pas pour visiter le bien en vente. Il rédige un acte sur la base des éléments dont il dispose, lesquels ne sont souvent représentatifs que d’une réalité passée.